Malgré la nature formidable de cette invention face à la diminution croissante et alarmante de l'énergie, Johnson ne s'est pas jeté dans la promotion de son invention comme étant la solution suprême à tous ces problèmes. Il s'est consacré à la mise au point de prototypes - un générateur de 5000 watts - et à persuader une foule de sceptiques, physiciens disant " cela ne marche pas car cela viole les lois de conservation de l'Energie ", que ses idées étaient réalisables.

 

Aujourd'hui, les choses n'ont pas changé …